france5.fr

Gel douche, peaux sensibles s'abstenir

Gel douche, peaux sensibles s'abstenir

Replay disponible encore 4 jours et 11 heures

Résumé

En seulement trente ans, le gel douche a remplacé le savon dans les habitudes, et les salles de bains, des Français. Il s'en vend même plus de 500 000 flacons par jour : un marché extrêmement juteux de plus d'un demi-milliard d'euros par an. Mais les consommateurs savent-ils exactement ce qui se cache dans leur précieux fluide qui, à en croire les industriels, lave, hydrate, gomme, tonifie et relaxe ? Vendu comme du rêve, le gel douche cache bien des pratiques douteuses derrière son abondante mousse. Enquête sur un marché pas très propre, sur fond d'une question essentielle : le retour au savon est-il en définitive l'unique solution ?

Autres

  • Liza Fanjeaux / Réalisateur
  • Emeline Ménage / Auteur
  • disqus_xaomWDwi4w - 15/04/2014 - 21:22

    Postée ;) A vous de jouer !

  • disqus_xaomWDwi4w - 15/04/2014 - 21:20

    Passer au home made est une réelle alternative et tout à fait simple à adopter. Il suffit de s'y mettre ;) Écologique, économique, ludique, créatif ....et pourquoi pas festif ? C'est aussi l'occasion de partager de bons moments entre amis ;))

  • mum89 - 15/04/2014 - 20:45

    Vous avez lu les ingrédients ... ? S'il y a le moindre produit chimique ce n'est pas du bio ! Ah vous devez être un commuty manager de Lush avec un tel prénom.

  • beautdespeauxallergiques - 15/04/2014 - 14:34

    Bonjour à tous & toutes, Je suis Sandrine, la consommatrice allergique aux isothiazolinones qui intervient dans ce documentaire. Mon témoignage ainsi que les photos étaient bien réels, pas de montage, et je n'ai reçu aucune contribution !! J'ai accepté de participer à ce tournage pour faire prendre conscience aux consommateurs du dangers des isothiazolinones et surtout sortir de ma "bulle" dans laquelle je m'étais enfermée à cause de mes multiples allergies. Les isothiazolinones sont les allergènes les + puissants. Toxicité élevée en milieux aquatique et source d'allergie par contact direct ou par l'air. On les retrouve dans les cosmétiques, lessives, détergents, peintures...et en milieu industriel (dans les produits acqueux). Le problème est qu'ils sont aéroportés et qu'une fois sensibilisé à ce conservateur, on a de grande chance de développer des allergies avec les peintures, d'ailleurs, sur mon blog, j'ai de + en + de témoignages de femmes & d'hommes qui sont eux aussi concernés. Ces conservateurs qui ont été remplacés par les parabens qui pourtant sont mieux tolérés et beaucoup moins sensibilisants. Je ne les fuis pas mais je limite leur nombre dans mes produits. http://allergatopie.eklablog.com/allergie-cl-me-isothiazolinone-kathon-a103588194 Ma petite anecdote sur les parabènes : Quand je me suis mise à mon compte, j'avais contacté une grande marque professionnelle de l'esthétique qui m'ont proposé leur gamme de produits sans parabens. Ok ! mais par quel autre conservateur les avez vous remplacé ? et bien par des isothiazolinones ! La commerciale m'a expliqué qu'ils ont crée cette gamme « sans parabens » non pas par souci de santé pour le consommateur mais pour le côté commercial et ça a marché les ventes ont explosé !!! Inutile de vous dire que je n'ai pas donné suite à leur proposition ! Le problème est que 2 ans après l'identification de mon agresseur (2009), j'ai développé d'autres allergies à des ingrédients naturels (cobalt, colophane, nickel, Ficus Benjamina) et une intolérance aux allergènes de parfum (linalool, benzyl alcohol, limonène....). Mon corps intoxiqué a dit stop ! Il est devenu rouge de colère ! Maintenant (depuis 2013) ma peau est devenue atopique avec un eczéma dysidrosique des mains qui persiste. J'ai dû mettre un terme à ma carrière d'esthéticienne. Quand je n'étais pas concernée par les allergies, je faisais comme beaucoup de consommateurs, mon 1er critère de choix était l'odeur puis les images, les allégations inscrites sur l'emballage, maintenant mon 1er critère de choix est la composition de mes produits. Je privilégie les produits avec des formules portant le label "allergènes contrôlés" attribué par les médecins de l'ARCAA (Association de Recherche Clinique en Allergologie & Asthmologie). J'utilise la cosmétique stérile. Par prévention, je fuis tous les ingrédients reconnus allergène pour éviter que ma liste ne s'allonge, les colorants (qui ne servent à rien !), les parfums dans le maquillage. Oui les Laureth/Lauryl sulfates de sodium sont des agents nettoyants synthétiques reconnus irritants surtout le Sodium lauryl sulfate (SLS) et le Sodium Laureth Sulfate (SLES). Irritants mais pas allergisants. Ils sont toxiques pour l'environnement . Vous remarquerez qu'ils sont souvent placé en début de liste des ingrédients (composition INCI) donc présents en grande quantité, générant une mousse abondante aux produits. A ma question posée à dermatologues & allergologues lors d'une rencontre sur Paris « Pourquoi certains shampoings qui contiennent du Sodium lauryl sulfate , ne me piquent pas les mains (j'ai un eczéma dysidrosique de mains), alors que les gels douche ou huiles lavantes irritent ma peau » ils m'ont répondu que l'aspect desséchant & irritant des sulfates est compensé par la présence des ingrédients doux, corps gras, conditionneurs qui vont les rendre moins agressifs pour une meilleure tolérance, cutanée. Quand au véritable savon de Marseille, je n'ai jamais testé, sont-ils bien tolérés par les peaux eczémateuses ??? à tester. Et Ce n'est pas parce qu'un produit nettoyant mousse peu qu'il ne vous lave pas, ce n'est pas la mousse qui a des propriétés nettoyantes. Maintenant, c'est au consommateur de faire son propre choix. Depuis 1 an, j'ai réussi à maitriser toute réaction allergique !! Pourvue que cela dure. Merci d'avoir pris le temps de lire ce long commentaire ! Je vous souhaite une bonne semaine à tous & toutes.

  • luhausdorff - 15/04/2014 - 14:06

    Pour la désignation non INCI je suis entièrement d'accord, j'avoue ne pas comprendre. Il est normal et légitime qu'une marque communique surtout sur les atouts de ses produits, et non sur ses inconvénients : à leur place, vous auriez fait pareil. Lush communique sur les fruits utilisés car effectivement il y en a beaucoup et en larges quantités; mais n'a jamais dit que les parfums venaient des fruits. Ce sont des raccourcis que notre cerveau fait automatiquement, et c'est sur cela que les marques jouent. C'est comme ça dans le commercial : on ne vous ment pas, seulement on ne dit pas toute la vérité. Voilà la liste des ingrédients sur le site :https://www.lush.fr/index.php?route=lush/lushopaedia&ingredient_id=564 où on peut lire pour le paraben : "71% des produits Lush n’en contiennent aucun car, dès que cela est possible, nous mettons au point des formules qui n’en nécessitent pas. Cependant, les 29% restant de nos produits en ont besoin afin d’empêcher l’apparition de bactéries. Ce qui est plus important est d’avoir des produits sans danger à utiliser." Oui ils ont fait une grosse erreur en rejetant INCI. Mais ils ont le droit de mettre des substances chimiques dans leurs produits pour augmenter leur efficacité. Après, rien ne vous empêche de fabriquer vos propres produits, mais entre un shampoing "de grande marque" entièrement chimique testé sur des animaux et un shampoing lush solide, je n'hésite pas. Mon commentaire avait pour but de redresser un peu l'image de Lush que le documentaire a donné, je ne me fait ni avocate ni porte-parole.

  • solneba - 15/04/2014 - 13:28

    Question : pourquoi certains gels douche indiquent "sans savon" (par rapport aux mérites ventés à la fin doc sur les savons) ?

  • solneba - 15/04/2014 - 13:17

    Oui LOL j'ai presque était gênée pour elle... lors de sa... non-réponse !

  • solneba - 15/04/2014 - 13:16

    Tout à fait avec vous Lulu. Je ne suis pas allée voir leur site, mais le fait qu'ils n'indiquent pas clairement qu'il y a du paraben en expliquant que c'est une erreur... c'est clairement un pb d'éthique et un mensonge... Sans parler de leur discours de vente parfois un peu "lourd"...

  • disqus_Qa49cTv5lx - 15/04/2014 - 06:16

    Il y a du paraben dans leur produit qui est noté avec une désignation non INCI pour tromper les gens. C'est pas très étique ça de tromper les gens. Pour le reste , LUSH communique dans ses magasins sur la vanille, la fraise.... alors que ce sont que des parfums de synthèse. Ils mettent en avant des éléments naturels pour faire vendre et prennent bien le consommateur pour des idiots. Pas très étique ca. non plus. On est pas dupe Lu Hausdorff!!

  • luhausdorff - 15/04/2014 - 05:24

    Dans ce cas j'aurai mal lu, mais il me semble tout de même que les produits en vert sont bios pour la plus grande majorité. C'est un de leurs engagements. Je ne suis pas bornée mais j'ai lu et vu beaucoup de documentaires sur LUSH, je feuillette leur catalogue tous les mois... Et j'en ai déduit que malgré quelques faiblesses leurs intentions sont sincères, il n'y a qu'à voir le nombre d'associations et d'engagements qu'ils prennent chaque année. Je ne pense pas qu'on puisse parler de green wash car la marque ne se revendique pas verte, ce sont les gens qui l'interprètent ainsi. C'est une enseigne qui devrait servir de modèle pour beaucoup d'autres.

  • - 15/04/2014 - 04:45

    Les fans de Lush vont être déçus! Moment d'anthologie quand leur responsable de la communication est interrogée sur les parabens et autres conservateurs chimiques: si elle ne se fait pas virer elle a de la chance!

  • annikhubens - 14/04/2014 - 20:29

    accepteriez vous de me l'envoyer également ? annikhubens@hotmail.com merci !

  • disqus_hFRw5d5Pov - 14/04/2014 - 19:19

    La preuve que le green wash de lush fonctionne... je n'ai rien contre la marque LUSH, j'adore même certains produits. Mais: Les ingrédients écrits en vert ne sont PAS bio mais naturels (tout ce qui est bio est naturel, tout ce qui est naturel n'est pas forcément bio malheureusement). Et le 100% naturel est loin de concerner 70% de leur produits.. je dirais plus 10% (il n'y a qu'à regarder la liste des ingrédients.. ceux dont la liste est complètement verte ne sont pas beaucoup présents).

  • luhausdorff - 14/04/2014 - 18:45

    Je ne suis pas d'accord avec la vision offerte de la marque LUSH. Elle ne s' est jamais revendiquée 100% naturelle, mais responsable et sensible aux questions éthiques. La journaliste a clairement exploité l'incompétence de la responsable du magasin. 70% de leurs produits sont entièrement naturels, et dans chaque catalogue apparaît la liste des ingrédients de chaque produit, en vert les ingrédients bio, en noir les autres. L'inscription "100% frais" dans les magasins signale les masques pour le visage (qui ont effectivement été fabriqués dans le mois). Sur le site de lush.fr est présente une liste d'absolument tous les ingrédients utilisés, leur description et les raisons de leur utilisation. Une page entière est consacrée aux parabens. Je ne dis pas que les gels douches sont bénéfiques, mais ne venez pas me dire que lush ment à ses clients, car tout s' est joué sur une pauvre responsable qui doit être virée à l'heure qu'il est. Gardez un esprit critique vis à vis des médias.

  • mallegscht - 14/04/2014 - 18:34

    Super merci beaucoup! je veux bien la recette de base mais je ne veux pas mettre mon adresse mail visible à tout le monde, je peux faire comment pour vous la donner?

  • luhausdorff - 14/04/2014 - 17:54

    Je ne suis pas d'accord avec la vision offerte de la marque LUSH. Elle ne s' est jamais revendiquée 100% naturelle, mais responsable et sensible aux questions éthiques. La journaliste a clairement exploité l'incompétence de la responsable du magasin. 70% de leurs produits sont entièrement naturels, et dans chaque catalogue apparaît la liste des ingrédients de chaque produit, en vert les ingrédients bio, en noir les autres. L'inscription "100% frais" dans les magasins signale les masques pour le visage (qui ont effectivement été fabriqués dans le mois). Sur le site de lush.fr est présente une liste d'absolument tous les ingrédients utilisés, leur description et les raisons de leur utilisation. Une page entière est consacrée aux parabens. Je ne dis pas que les gels douches sont bénéfiques, mais ne venez pas me dire que lush ment à ses clients, car tout s' est joué sur une pauvre responsable qui doit être virée à l'heure qu'il est. Gardez un esprit critique vis à vis des médias.

  • solneba - 14/04/2014 - 17:39

    Je ne sais pas ce que ça vaut comme organisme, mais j'ai trouvé ça hier : http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/les-12-ingredients-a-eviter-dans-les-produits-de-beaute/ Avec même un petit document à imprimer et mettre dans le sac ;)

  • solneba - 14/04/2014 - 17:32

    Par contre, je suis vraiment déçue de Lush (qui se fout de nous), je vais oublier totalement cette marque...

  • solneba - 14/04/2014 - 17:31

    C'est drôle, le reportage et les consommatrices interviewées mettent uniquement l'odeur en tête de leur choix... Moi c'est l'inverse, je fuis les gels avec des parfums (trop) forts (et il y en a beaucoup) ! Je ne supporte pas et n'ai aucune envie de me parfumer avec du gel douche (ou du déo), si je me parfumer, je mets du vrai parfum, autrement plus sophistiqué, que les gels douche. Et quand au choix du produit, je le fais avant tout en fonction de ma peau (sèche et sensible). Je n'achète qu'en pharmacie mes produits, mais j'imagine qu'il y a tout de même des substances déconseillées dedans... Après, il faut dire, que j'ai une mère médecin, qui nous a bassiné dès notre plus jeunes âges pour éviter tous les gels douches et notamment la première horreur du genre : Tahiti douche ! Elle a réussi à me traumatiser avec ce produit à la boite carrée :p

  • stella_rium - 14/04/2014 - 17:30

    stella.rium.game+bio@gmail.com Merci bien Mlle b

  • disqus_apLD1IdpOn - 14/04/2014 - 15:40

    Bravo pour ce reportage qui ose rendre public le mensonge des industriels de la cosmétique. Cependant, il est regrettable de toujours montrer des entreprises suisses ou étrangères lorsqu'on parle de Bio, alors qu'il existe un tas de marques françaises d'excellente qualité. De même, cette fâcheuse manie de s'attaquer aux marques de grande surface, je suis tout à fait d'accord, mais que dire des marques présentes en pharmacie, tout aussi nocives et bien plus chères? Concernant les savons, les industriels les remplissent aussi de colorants, parfums de synthèse et autres ingrédients nocifs tels que le Tetrasodium EDTA... Il faut acheter des savons saponifiés à froid et labelisés Bio! mais bravo pour l'initiative de ce reportage, à quand d'autres investigations du genre?

  • disqus_qAQvssiZ7x - 14/04/2014 - 15:19

    Si cela vous tente, déposez-moi votre adresse mail et je vous enverrai une recette de base.

  • christohphe - 14/04/2014 - 14:44

    Bonjour, "l'usine" LUSH à Paris est la vente par correspondance. J'y vais acheter des produits très régulièrement. Il est donc normal que seuls des produits "finis" arrivent, importés d'angleterre où l'usine se trouve

  • disqus_wyoW2IT17M - 14/04/2014 - 12:44

    Ici on parle du VRAI savon de Marseille, pas de vulgaires répliques à la compo "sale" qu'on trouve en grande surface.

  • - 14/04/2014 - 10:40

    Le début du doc commence par cette femme qui dit "cette mention hypoallergénique ne veut strictement rien dire". Et fini par ce monsieur, vantant le savon marseille : "Oula y aurait de quoi écrire là dessus [les qualités du savon de marseille]. Pour moi le plus important, c'est sa qualité hypoallergénique, càd que c'est un produit recommandé par les dermatologues. (...)" Qui se fout de la gueule de qui sérieux ? Le documentaire n'est pas neutre, il descend bien qui il veut pour en glorifier d'autres. Lisez les ingrédients du "savon de marseille" en supermarché, le problème est le même. Et il y a en plus très souvent de la graisse animale (tallowate de sodium pour la graise de ruminant, lardate de sodium pour la graisse de porc). Non mais bien sur que les entreprise et usines se foutent de notre gueule; La publicité est mensongère par essence. La réelle question derrière les cosmétiques et autres produits d'entretien (entretien des corps vivants mais aussi inertes pour les produits ménagers.) c'est d'où il vient et où on le jette. Les marques utilisant des produits testés inutilement sur les animaux sont à boycotter. Et il faut faire attention à ne pas rejeter les produits chimiques n'importe où dans la "nature". Mettez-vous à lire les ingrédients de ce que vous mangé déjà, vous verrez que dans la plus part des cas il est difficile de tout comprendre, voir impossible de connaitre la réelle origine d'un ingrédient. Faut arrêter de croire la pub, c'est pas bien nouveau. Mais faut pas croire bêtement France 5 non plus.

Dimanche 13 Avril 20h41
Documentaire Durée : 52min Tous publics / 4:3 / stereo

Nous suivre

Publicité